Les 3 aéroports les plus dangereux au monde

6 août 2019 • VoyageAucun commentaire

Les 3 aéroports les plus dangereux au monde

L’Aviation Global Incident Map recense plus d’une vingtaine de crashs et plus d’une centaine d’atterrissages d’urgence dans le monde chaque année. Il est, donc, nécessaire de bien maîtriser ces engins volants au risque de perdre la vie.

Cependant, il existe des aéroports hors du commun qui sont éparpillés dans le monde. Ces aéroports se distinguent par leur niveau de dangerosité en raison de leur situation géographique.

Sans plus attendre, voici une liste des aéroports les plus dangereux au monde.

Aéroport de Lukla (Népal)

Aéroport de Lukla

Lukla est un aéroport situé près des terres glacées du mont Everest, à 2 845 m d’altitude. Construit à flanc de montagne avec une piste unidirectionnelle de 485 m seulement, cet aéroport est constitué de pentes et de quelques angles. Sur le bout de la piste se dresse un mur érigé par la montagne. De l’autre côté de la piste, il y a une falaise de 700 m qui se déverse dans la vallée.

L’absence d’électricité dans l’aéroport rend la tâche plus difficile, et les pilotes doivent être en communication constante avec les contrôleurs aériens lors de l’atterrissage.

Plusieurs accidents d’avion et d’hélicoptères ont eu lieu sur cet aéroport de Lukla. Depuis, il est considéré comme étant le plus dangereux au monde.

Aéroport de Toncontin (Honduras)

Aéroport de Toncontin

L’aéroport international de Toncontin au Honduras se trouve dans une montagne à 990 m d’altitude. Pour les pilotes, effectuer un virage à 45° pour éviter les montagnes avant d’atterrir n’est pas une mince affaire.

Avec une piste courte de 2 000 m de long, l’expérience est presque similaire à un atterrissage sur un porte-avion, d’après les pilotes. De plus, les conditions météorologiques sont assez difficiles, car les pilotes doivent faire face à de fortes rafales durant l’atterrissage.

Après un atterrissage mouvementé, vous serez accueilli par des militaires armés de mitrailleuses. De quoi faire une entrée spectaculaire au Honduras.

Aéroport de Paro (Bhoutan)

Aéroport de Paro

L’aéroport de Paro se trouve dans les montagnes de l’Himalaya, à 5 486 m d’altitude. Il n’y a que 17 pilotes dans le monde qui sont aptes à survoler ces pics montagneux.

Les décollages et les atterrissages ne sont possibles qu’en journée, en raison de la faible visibilité. En effet, un virage de 45° est nécessaire afin d’entrevoir, à la dernière minute, l’entrée de la piste.

Une maison rouge nichée dans les falaises sert également de repère aux pilotes. Pendant la descente, l’avion s’approche dangereusement des maisons environnantes, d’où la maîtrise extrême de ces pilotes confirmés.

Ces différentes contraintes classent l’aéroport de Paro parmi les plus difficiles pour les décollages et les atterrissages.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.