Révolutionner le voyage spatial avec la voile solaire « Lightsail »

31 juillet 2015 • ActualitésAucun commentaire

Révolutionner le voyage spatial avec la voile solaire « Lightsail »

Qui ne rêve pas d’aller voyager dans l’espace, ne serait-ce que pour admirer de près la voie lactée ? L’association privée Planetary Society se spécialisant dans le domaine du voyage spatial vient de mettre au point, une voile solaire baptisée Lightsail. Cette dernière serait en mesure d’équiper un vaisseau spatial et lui fournir un système de propulsion beaucoup plus économique que celle qui existe aujourd’hui. Pour tester son efficacité, l’équipe de Planety Society l’a envoyé en orbite, il y a 3 semaines. Plus précisément, la voile solaire Lightsail a été placée à environ 700 kilomètres d’altitude. Un déploiement qui s’est déroulé à la perfection, d’après l’association.

Une expérience réussie

image-fictive-de-notre-systeme-solaire

En fait, Planetary Society a envoyé son projet de voile solaire, il y a 3 semaines de cela. Suite à quelques péripéties qui ont inquiété les ingénieurs chargés du projet, la voile solaire Lightsail a pu être déployé avec succès. Pour informer les potentiels intéressés, Jason Davis, travaillant au sein de l’association a annoncé cette nouvelle réjouissante sur le site web de Planetary Society. « L’image de la caméra confirme que la voile s’est déployée, ce qui était la dernière étape de cette mission destinée à préparer le vol d’un engin propulsé par une voile solaire en 2016 ». Il est à noter que Lightsail est une voile d’une épaisseur de quelques microns avec une superficie de 32 mètres. Elle est essentiellement composée d’un polymère très léger et très fin capable de réfléchir la lumière.

Les objectifs du lancement de Lightsail

_LightSail1_Space03-kzFI--672x359@LeTemps.ch

Comme il s’agit d’un grand projet, il s’élève à environ 4,3 millions de dollars. En outre, une telle voile pourrait servir d’équipement pour les engins spatiaux, comme la propulsion d’un engin spatial grâce à la lumière du soleil. Son lancement avait pour but de tester la voile, mais également de mettre à l’épreuve les logiciels et autres systèmes mécaniques et équipements de communication embarqués. C’est l’équipement idéal pour suivre une comète, par exemple.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *