Tout comprendre sur l’IMC

23 juin 2022 • SantéAucun commentaire

Tout comprendre sur l’IMC

La prise de poids peut avoir plusieurs origines dont la plus évidente l’alimentation, ensuite la sédentarité, mais aussi la génétique ou encore la prise de médicaments. La première étape d’une perte de poids efficace quant à elle est de réaliser qu’on est en surpoids ou en obésité, et pour cela, on se réfère à l’IMC. Voici alors quelques cas de figure où vous pourriez en avoir besoin. Si vous désirez obtenir plus de détails, rendez-vous sur la page https://www.santemagazine.fr/minceur/imc-indice-de-masse-corporelle-267579 de Santé Magazine.

Les femmes et l’IMC

On associe souvent l’IMC aux femmes parce que ces dernières et la prise de poids sont meilleures ennemies depuis toujours. Certes, certaines peuvent manger ce qu’elles veulent tout en restant minces et athlétiques mais la plupart en mangeant deux pommes et un yaourt prennent trois kilos d’un coup. Cela s’explique par les hormones, mais aussi le métabolisme de chacune.

D’habitude, entre 20 à 50 ans, il n’est pas nécessaire de calculer l’IMC tous les mois vu que le poids reste stable si vous faites attention à vos prises et dépenses en calories. Ce n’est pas le cas des femmes enceintes et de celles qui viennent d’accoucher. Elles ont tendance à prendre beaucoup plus rapidement du poids dû aux bouleversements hormonaux et doivent alors déterminer leurs IMC au moins une fois tous les mois pour prendre les mesures nécessaires et redresser la barre.

Calculer ses besoins énergétiques en fonction de l’IMC

Quand on fait 1m60, on s’en rend rapidement compte quand on devient plus corpulent. Par contre, ceux qui font 1m80 ne réalisent pas forcément s’ils sont en surpoids, obèses ou juste très musclés. En passant plusieurs heures par semaine à la salle de sport pour développer leurs muscles, les grands gaillards atteignent facilement les 120 kg et plus, dont la majeure partie représente du muscle.

Cela dit les risques de succomber au diabète ou à l’hypertension restent les mêmes que pour une personne avec seulement de la graisse de partout. Connaitre l’IMC permet à ces personnes d’être fixées et d’adapter leur régime et leurs séances d’entrainement.

imc

L’IMC ne va jamais seul

Après avoir calculé son IMC, généralement on mesure son tour de taille et détermine plusieurs autres éléments pertinents comme la présence de maladies héréditaires ou encore un dérèglement hormonal avant de pouvoir identifier la cause réelle de sa prise de poids.

L’IMC ou indice de masse corporelle nous apprend alors certaines informations utiles afin de nous rassurer et nous aider à garder la ligne sur la durée. Par exemple, l’IMC pour les hommes comme les femmes reste constant à partir de la vingtaine à la cinquantaine. Passé ce stade, tout le monde prend forcément du poids, surtout autour de la taille.

Pour conclure, le calcul de l’IMC constitue un début pour mieux prendre soin de son corps et de sa santé. En effet, lorsque la graisse s’accumule autour des organes, surtout au niveau du cœur, dû à l’obésité, on prend davantage le risque d’être emporté par un cancer ou un AVC. Mais les enjeux sont tout aussi importants en cas d’extrême maigreur. Cet indice vous aide ainsi à voir où vous en êtes et à prendre les devants.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.