L’analyse de données, l’arme du Growth Hacker

1 avril 2016 • EntrepriseAucun commentaire

L’analyse de données, l’arme du Growth Hacker

Pour faire du growth hacking il n’y a pas de truc magique, pas de recette miracle. Il faut de l’inventivité et ….travailler beaucoup. Mais pour alimenter le cerveau du growth hacker il faut un carburant essentiel : des données ! Et les analyser.

Si il n’y a pas de recette miracle il faut en revanche un process et s’y tenir. On cite souvent en exemple Airbnb et sa croissance phénoménale  mais si ils ont réussi, c’est parce qu’en plus d’avoir une bonne idée de service, ils ont suivi un process précis pour affiner et améliorer leur stratégie d’acquisition de nouveaux utilisateurs. Le plus important a été de  mesurer le comportement des visiteurs en fonction des canaux d’acquisition et des campagnes marketing lancées.

A la différence du marketer traditionnel, le growth hacker analyse la totalité du tunnel. Si les données les plus importantes pour le digital marketer classique sont le cout d’acquisition et le cout d’activation, les données essentielles du growth hacker sont le ROI, la Customer Life time Value et le taux de rétention.

Le taux de rétention est fondamental en growth hacking

rentabilité

Le growth hacker doit s’assurer via ses données que l’utilisateur à une bonne expérience avec le produit ou le  service vendu. Le taux de rétention est la donnée parfaite pour voir si le produit plait.  Il est évident qu’un taux de rétention d’environ  5% annihilera l’ensemble de vos efforts marketing. Et retenez absolument que les utilisateurs qui vous quittent seront les derniers à revenir si leur première impression ou leur ressenti ont été mauvais.

Une fois que votre taux de rétention est acceptable il faut se pencher sur le revenu généré par utilisateur. Cette donnée essentielle vous donnera une sorte de budget du cout d’acquisition d’un nouvel utilisateur. A vous d’en fixer le ratio.

Analyser les campagnes par canal de vente séparé

tests growth hacking

A partir de ce moment-là, il est très important d’analyser et  mesurer toute ses campagnes et canaux d’acquisition. Il faut faire ce travail séparément en fonction du canal utilisé  et multiplier les hypothèses et les essais. Pour trouver une perle il faut ouvrir beaucoup de coquillages !

Le growth hacking se fonde sur toutes les informations du tunnel de vente et du comportement utilisateur, en commençant par l’acquisition et peut à tout moment croiser ces données pour mettre en évidence les meilleures pistes d’amélioration. L’analyse de données est le terreau dans lequel germeront les meilleures idées de growth hacking pour booster la croissance de votre start-up.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *