L’Insee dévoile les chiffres autour des inégalités sexuelles

10 mars 2017 • ActualitésAucun commentaire

L’Insee dévoile les chiffres autour des inégalités sexuelles

L’égalité des sexes ou l’éternel débat qui passionne les femmes à l’approche du 08 mars. Cette date légendaire où les femmes revendiquent leurs droits pour être mieux acceptées dans la société. Selon une étude publiée par l’Insee à la veille de la journée mondiale des droits des femmes, les inégalités entre Hommes et Femmes ont connu une progression même si les écarts demeurent importants, et ce, à tous les niveaux.

Les inégalités Hommes Femmes ont fait l’objet d’une vaste enquête auprès de l’Insee intitulée « Femmes et Hommes, l’égalité en question ». Les résultats montrent différentes étapes de la vie, de l’école, en passant par la vie active à la vieillesse. Bien que la différence se fait toujours sentir « la situation des femmes s’est globalement améliorée au cours des dernières années, en particulier sur le marché du travail » conclu un responsable à l’Insee.

Etudes

Dans les universités et les écoles supérieures, 55% des inscrits sont des étudiantes. D’ailleurs, les femmes sont souvent plus diplômées que leur conjoint. Dès la petite classe, les filles réussissent mieux. A la fin du CE1 comme à la fin du troisième, les meilleurs résultats scolaires reviennent aux filles.

Toutefois, elles sont minoritaires dans les cursus sélectifs, excepté les études de médecines. Les femmes sont plutôt axées vers des cursus plus longs. Pour preuve, elles représentent 75% des étudiants en lettres et sciences humaines contre 25% seulement dans les sciences fondamentales. Les chiffres révèlent que seules les 27% des élèves dans les écoles des ingénieurs sont de sexe féminin.

Travail

Malgré ces efforts fournis, elles gagnent toujours moins que les hommes dans le secteur du travail. Il s’avère qu’elles touchent un salaire de 25,7% moins élevé que celui des hommes d’après les données du ministère du Travail en 2012. Pour un poste à plein temps, les femmes gagnent 16,3% de moins tandis qu’avec des expériences et postes équivalentes, elles touchent 12,8% de moins.

Retraite

En raison du revenu salarial bien moindre, les femmes retraitées touchent beaucoup moins d’allocations par rapport aux hommes. En moyenne, on leur verse 47% de moins que leurs homologues masculins à la retraite. Les chiffres montrent pourtant que les femmes partent plus tard que les hommes, 61,1 ans contre 60,2 ans.

Taux de chômage

En revanche, le taux de chômage des femmes est passé en dessous de celui des hommes. Les femmes sont de plus enplus actives, d’autant que la crise 2008 a inversé les taux. En conséquence, le taux d’activité des femmes se rapproche de celui des hommes.

A égalité, 20% respectif de chaque sexe parviennent au statut de cadre trois ans après leur entrée sur le marché du travail. Les femmes cadres représentent 68% des professeurs et professions scientifiques.

Mentalités

Les mentalités ont changé, l’opinion de la « femme au foyer » n’est approuvée que par 22% des français, contre 43% en 2002. Les femmes ont aussi leur place ailleurs qu’au foyer pour élever leurs enfants. Il est d’ailleurs remarqué que beaucoup de femmes confessent que la contrainte de sacrifier ses rêves pour le foyer les conduit à la dépression. En outre, l’idée de l’égalité des compétences prône où 87% des personnes estiment que les femmes ont autant l’esprit scientifique que les hommes.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *